Histoire et présentation de St-Quentin-la-Poterie

Saint-Quentin-la-Poterie est au cœur du triangle Avignon - Nîmes – Alès. Avec une population d’un peu plus de 3000 habitants, Saint-Quentin-la-Poterie est un des villages les plus dynamiques de la région de l’Uzège. Bénéficiant de nombreux commerces et services, c’est un village où il fait bon vivre.

Histoire

CREATOR: gd-jpeg v1.0 (using IJG JPEG v62), quality = 90

Situé dans l'Uzège, les premières traces du village de Saint-Quentin-la-Poterie remonteraient au XIIe siècle, dans les bois alentours.

D'après plusieurs indices, le lieu aurait abrité une population d'artisans (potiers, mineurs de terre, tailleurs de meules...), dont une partie au moins se serait déplacée à Saint-Quentin, à la fin du XIIIe siècle, lors de la disparition du site.

C'est à cette époque que le prieuré, dont la chapelle est ouverte à la communauté, se procure la relique de Quintinius, évangélisateur de la Gaule et mort au IIIème siècle.
A St Quentin, la tour à moitié ruinée de Cantadur est peut-être le plus ancien édifice du village. Elle faisait partie d'un réseau de communication-alerte appelé « tours à feu ».
Lors de l'invasion franque, peut-être un 1er rempart fut édifié non loin de la Chapelle mais il n'en reste rien, au lieu- dit « les Pradines » en occitan qui veut dire « les vieux murs ».
La plus ancienne mention de St-Quentin remonte à 1156 « Castrum Sancti Quintin » il semble raisonnable de situer au XII et XIVème siècle la construction de la 3ème enceinte.
L'église romane bâtie au XIIème siècle s'intégrait dans le rempart.

De tradition potière depuis le XIVe siècle, le village a su pérenniser son activité et acquérir une renommée internationale dans l'univers de la céramique.

Durant cette époque, le village reçoit des commandes prestigieuses : des carreaux vert et brun de Saint-Quentin sont livrés pour ornementer le palais des Papes nouvellement construit en Avignon.
Jusqu’au début du XXe siècle, le village alimentera en poterie utilitaire tout le grand sud de la France.
La production de pipes en terre était aussi importante dans le village grâce notamment à Job Clerc. Son usine créée à la fin du XIXe siècle a alimenté la plupart des pays européens ainsi que l’Afrique du Nord.

Aujourd'hui

image paysage campagne de st quentin aux couleurs ocres et vertes On compte aujourd'hui une quarantaine d'ateliers de potiers et artisans d'art. C'est tout ce savoir-faire artisanal, cette culture céramique d'hier toujours vivante aujourd'hui qui permet à Saint-Quentin-la-Poterie d'avoir le label "ville et métiers d'art" depuis 1995.

Or si la poterie fut importante à St Quentin, l'activité agricole y fut toujours la principale source de revenus.

Trois types de cultures essentiels se côtoient : les labours, les vignes et les oliveraies.

On ne saurait en finir avec le paysage agraire du XIXème siècle sans évoquer l'élément le plus représentatif de cette époque : le mûrier. Tout au long du siècle, le mûrier et le ver à soie ont accaparé l'activité passionnée des Uzégeois et des St Quentinois entre autres.